LA FORGE DE VULCAIN

Image d'introduction de l'album

Deuxième rencontre avec les Vinéens, suite à un accident de forage d’une plate-forme pétrolière martiniquaise.
Les Vinéens projettent de créer un nouveau continent, pour prendre leur droit de vivre à la surface de la terre. On retrouve dans cette aventure l’infame Karpan toujours avide de pouvoir.

Cet album tranche avec les précédents par le dessin des personnages qui s’est affiné pour devenir plus “réaliste”.
Album paru en 1973

La couverture du magazine

Date de sortie : 1973

Editions : Dupuis

ISBN : 2-8001-0668-9

Numéro Spirou :

C'est Super!

• Les décors et les installations souterraines sont d'une remarquable précision d'un point de vue graphique et technique.
• Le titre, La forge de Vulcain, est tout a fait révélateur. Il provient de la mythologie romaine. Vulcain était le dieu forgeron et sa forge était située sous l'Etna en Sicile.
• Cet album a été couronné par le prix Saint-Michel en 1974. Voici un article (non signé) sur cet événement paru dans le journal de Spirou n°1888 du 20 juin 1974.

LE GRAND PRIX SAINT-MICHEL 1974

Roger Leloup - André Leborgne

   • Le Grand Prix Saint-Michel 1974 a été attribué à Roger Leloup pour « La Forge de Vulcain », ex aequo avec le « Chinook » de Derib. (Notre photo: Roger Leloup, à gauche, en grande conversation avec André Leborgne, fondateur du Saint-Michel et rédac-chef de RAN TAN PLAN.) Le jury 1974 du Prix, essentiellement composé de personnalités de la Presse et de la Radio-Télévision belge (Christian Maillet, du « Soir », Marc Moulin, Alain van den Abeele, André Dartevelle, Jacques Gillemon et Dany De Laet), a sélectionné une importante brochette de graphistes d'avant-garde et de dessinateurs à œuvre déjà importante. Ont ainsi été éga-

lement primés Jacques Laudy (pour l'ensemble de son œuvre des années 1940 à 1960), Topor (pour sa participation à «La Planète sauvage »), Paul Cuvelier(dessin réaliste), Hugo Pratt (scénario- réaliste), Frydmann et Touis (scénario satirique et dessin humoristique pour «Le Sergent Laterreur »), Mouminoux(dessin satirique), Pellaert (prix de la recherche à partir de la technique de la B.D. pour «Rock Dreams »), Reiser (prix décerné à un dessinateur étranger pour «La Vie au Grand Air »), Marc Sleen(prix du scénario humoristique pour « Le Virus du Rire»). Un échantillonnage qui satisfera à la fois les nostalgiques et les amateurs d'avant-garde graphique.

C'est Bizarre!
• À signaler que Yoko abandonne définitivement sa tenue de combat (noire et rouge).
• Il n'y a pas de plateforme pétrolière en Martinique. La seule activité pétrolière de l'île est la raffinerie de la SARA (regroupant Shell, Esso, Elf-Total-Fina et Texaco). Merci à Patrick R. Pour l'info
• Page 21, Khāny évoque une expérience thermonucléaire, Yoko confirme en parlant des Américains dans une île en Alaska. Il s’agit sans doute du dernier essai nucléaire qui a eu lieu sur l'île d’Amchitka, le 6 novembre 1971, nommé Cannikin et d'une puissance de 4800kt.
Les interrogations!
Nombre d'étoiles décernées par nos membres pour cet album Note 3.96
27 Vote(s) (Note exacte: 3.96/5)
Seuls les membres peuvent voter, Pour vous inscrire au site, cliquez-ici

8 commentaires

  • Lucterios

    C’est l’un de ceux que je relis avec le plus de plaisir. L’ambiance me captive. On a vraiment l’impression que les Vinéens existent réellement et puis cette scène d’anthologie avec Pol juché sur la tête d’un tyrannosaure !

  • Fred Belmont

    Avec la catastrophe du forage dans la mer des Antilles, les Vinéens réalisent que leur règne souterrain clandestin n’a que trop duré. S’ils continuent dans cette voie, les Terriens finiront par les découvrir et ce sera la fin de la race bleue! Tout comme “Le Trio de l’Etrange”, cet album est d’excellente facture : quelques années avant la déferlante des mangas japonais ou des Star wars-like made in América, Roger Leloup de la vieille Europe crée une super ambiance à la Jules Verne agrémentée de vaisseaux spatiaux au design bien léché! Le train magnétique, lui, n’a rien à envier à notre futur TGV! La séquence qui me marque leplus est celle de cet immense écran qui montre le fond de la mer parcouru par des sous-marins vinéens : les dessins sont de meilleure qualité, on se rapproche du style réaliste habituel,le scénario est très fouillé, palpitant, de l’Abyss avant l’heure! Bravo pour ce remarquable ouvrage!smiley

    PS : “La Forge de Vulcain” est-elle glorifiée par les instits antillais?

  • frac

    J’ai dévoré cet album il y a environ 30 ans dans les rayons de l’un des premiers hypermarchés ! Il m’a marqué et reste sans doute le 2e (peut-être ex-aequo) dans l’ordre de mes préférences. Rien à rajouter à ce qui a déjà été dit : j’adore voyage au centre de la terre, les volcans, scénario catastrophe et tout ça, je suis COMBLE avec cet album. smiley
    Le dessin a évolué pour arriver à ce que l’on connait aujourd’hui, ou presque, c’est une des rares choses qui me dérange dans le trio mais bon, on a vite fait d’oublier quand on est plongé dans l’histoire.smiley
    frac
    Si l’exposition s’appelle “terre des hommes”, c’est parce qu’il est impossible de faire taire des femmes…

  • Louna

    Une de mes histoires préférées ! Le scénario est simple mais l’histoire est bien ! C’est aussi parce qu’il y a Khâny (autant que Yoko en plus…) smiley !

  • Dominique

    Une merveille cette album, l’intrigue au top, Yoko en Mauve et blanc sur la pochette, ça lui va trop bien 🙂
    Un festival des engins bien utilisé, il n’existe pas des jouets, maquettes de ces aéronefs??
    Le découpage, comme ça bouge pas mal dans ses histoires, d’une planche à l’autre, et on se perd pas dans les labyrinthes, super ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *