La Servante de Lucifer,  Les Méchants Vinéens

Seigneur Khār

Seigneur Khār
Seigneur Khār

Le Seigneur Khār règne sur ce que les Vinéens appellent la « zone interdite », à savoir un monde souterrain se situant sous nos pieds, entouré et protégé par des gardiens robots qu’Emilia compare à des crabes, ainsi que des dragons, également artificiels. Il est le survivant d’un équipage de Vinéens arrivés sur Terre, comme Khāny et les siens, mais dans un autre vaisseau spatial et avec d’autres intentions. Cet équipage était chargé d’animer des robots et des machines offensives, mais n’avait pas été préparé à la vie sur notre planète… du moins à la vie en surface.

Si l’on en croit Khāny, il s’’est enfuit dans le monde d’en bas en déportant, à l’aide de ses robots, une partie de la population humaine. À l’heure où se déroule l’histoire, il ne reste plus qu’’une communauté de moines illuminés qu’il a pu asservir en soutirant de leurs pensées les peurs qui hantaient celles-ci, et c’est pourquoi il a conféré des traits diaboliques à Zharkā, Zhyttā, et ses dragons. Lui-même présente l’apparence d’un démon cornu, au physique mi-humain, mi-dragon, sa transformation ayant été poussée si loin qu’’il n’a plus grand-chose d’organique en lui, et qu’’il n’est pas loin de ressembler aux machines qui l’entourent. Néanmoins, en raison probablement de la fuite de Zarkā et de sa léthargie anormalement prolongée, les moines qui le servaient ont perdu l’immortalité dont il leur avait fait don, et il ne reste plus de trace d’eux que leurs squelettes.

Khār lui-même n’est d’ailleurs pas éternel, puisqu’’il doit se régénérer dans un module de restructuration, et sera tué par Vic qui le jugera nuisible – sans doute avec raison. Il est par excellence le « méchant de service », mais on connaît mal sa personnalité : à quoi ressemblait-il avant sa mutation ? Et que dire de ses intentions lorsqu’’il a forgé un enfer à son image ? Peut être a-t-il fini par trop ressembler au Lucifer chrétien, dans la mesure où, à l’instar de ce dernier, sa révolte a été motivée par l’orgueil et le désir de puissance ? (commentaire par Pol)