La Servante de Lucifer

Cette catégorie rassemble tous les éléments de l’album N°25, “La Servante de Lucifer”, soit les personnages, les engins, les décors et les cartes.

  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels

    Zhyttā

    D’une jolie couleur café au lait, Zhyttā est une petite androïde haute comme trois pommes au service du Seigneur Khār et dont le rôle consiste à surveiller les dragons. Elle chevauche son propre dragon, Balbok, qu’elle peut compresser ou décompresser à volonté, comme un fichier informatique. Elle peut même le porter en ornement sur son pectoral. C’est elle qui va mener Yoko et ses amis dans la grande crypte où se régénère “Lucifer” et n’hésitera pas à mettre sa vie en en danger pour le contrer et sauver Yoko, Émilia et Zarkā. À la fin de l’aventure, Khāny accorde protection et asile à Zhyttā et Balbok qui iront désormais vivre du côté de la base vinéenne souterraine. “Ma découverte à moi, c’est l’amitié d’Emilia et la protection de Yoko… J’avais tant besoin des deux…” nous a confié la petite gardienne de dragons sur le forum. Car bien qu’ayant un corps synthétique, la petite androïde n’en a pas moins des sentiments très humains, à l’image de bien des personnages de la série. Et “elle connaît le chemin”, selon les propos de Zarkā, pour ramener Terriens et Vinéens auprès de la servante de Lucifer dans une prochaine aventure… (commentaire par Cyann)

    Commentaires fermés sur Zhyttā
  • La Servante de Lucifer,  Les Méchants Vinéens

    Seigneur Khār

    Le Seigneur Khār règne sur ce que les Vinéens appellent la « zone interdite », à savoir un monde souterrain se situant sous nos pieds, entouré et protégé par des gardiens robots qu’Emilia compare à des crabes, ainsi que des dragons, également artificiels. Il est le survivant d’un équipage de Vinéens arrivés sur Terre, comme Khāny et les siens, mais dans un autre vaisseau spatial et avec d’autres intentions. Cet équipage était chargé d’animer des robots et des machines offensives, mais n’avait pas été préparé à la vie sur notre planète… du moins à la vie en surface.

    Si l’on en croit Khāny, il s’’est enfuit dans le monde d’en bas en déportant, à l’aide de ses robots, une partie de la population humaine. À l’heure où se déroule l’histoire, il ne reste plus qu’’une communauté de moines illuminés qu’il a pu asservir en soutirant de leurs pensées les peurs qui hantaient celles-ci, et c’est pourquoi il a conféré des traits diaboliques à Zharkā, Zhyttā, et ses dragons. Lui-même présente l’apparence d’un démon cornu, au physique mi-humain, mi-dragon, sa transformation ayant été poussée si loin qu’’il n’a plus grand-chose d’organique en lui, et qu’’il n’est pas loin de ressembler aux machines qui l’entourent. Néanmoins, en raison probablement de la fuite de Zarkā et de sa léthargie anormalement prolongée, les moines qui le servaient ont perdu l’immortalité dont il leur avait fait don, et il ne reste plus de trace d’eux que leurs squelettes.

    Khār lui-même n’est d’ailleurs pas éternel, puisqu’’il doit se régénérer dans un module de restructuration, et sera tué par Vic qui le jugera nuisible – sans doute avec raison. Il est par excellence le « méchant de service », mais on connaît mal sa personnalité : à quoi ressemblait-il avant sa mutation ? Et que dire de ses intentions lorsqu’’il a forgé un enfer à son image ? Peut être a-t-il fini par trop ressembler au Lucifer chrétien, dans la mesure où, à l’instar de ce dernier, sa révolte a été motivée par l’orgueil et le désir de puissance ? (commentaire par Pol)

    Commentaires fermés sur Seigneur Khār
  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels

    Balbok

    Petit Balbok deviendra grand, pourvu que Zhyttā en décide ainsi. Il s’agit en fait d’un dragon synthétique que cette dernière peut compresser et décompresser à sa guise, tel un fichier informatique. Elle peut donc le garder, incognito, sur sa plaque pectorale qu’elle porte comme un bijou. Elle peut aussi le décompresser en petit format pour lui donner la taille d’un jouet, ou en plus grand format, soit à la taille d’un grand dragon dont elle peut se servir comme monture. Dragon cracheur de feu, il ne serait qu’un peu grossier, du moins selon les dires de Zhyttā. Balbok est en fait un « gentil petit dragon » adepte de câlins. Il semble d’ailleurs s’attacher tout particulièrement à Emilia (commentaire par Cherrydean).

  • La Servante de Lucifer

    Rhysy

    Rhysy est une des compagnes de Poky et ne fait qu’une courte apparition dans “La servante de Lucifer“. On la rencontre lors des retrouvailles entre Yoko et Poky. Lorsque Rosée se voit offrir Angela, un petit androïde, c’est elle qui va lui murmurer de s’activer. Elle semble bien connaître Rosée et Poky, ce qui dénote que les petites filles se sont probablement déjà rencontrées lors d’un précédent voyage sous terre (commentaire par Cyann).

    Commentaires fermés sur Rhysy
  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer

    Les dragons

    Dans la salle de restructuration où sommeille le Seigneur Khâr, dans la “Servante de Luciifer“, deux grands dragons veillent leur maître, qui peut à sa guise les contrôler mentalement. Ces dragons peuvent émettre un puissant rayon magnétique capable d’immobiliser corps et objets, voire de les anéantir. Ce sont des robots intelligents capables d’analyser une situation, comme par exemple ne pas faire feu dans une salle où tout pourrait sauter. Ils servent également de monture au seigneur Khâr. L’un des deux dragons verra sa “vie” prendre fin au moment où il allait abattre Yoko, mais le second sera intercepté par Zarkâ, qui le placera sous son contrôle mental. Elle le reprogrammera pour veiller sur ce qui est entreposé dans les ruines de l’abbaye souterraine et, pour remercier Émilia qui a pris sa défense, permettra à celle-ci de partager son contrôle mental sur l’animal (commentaire par Cyann).

    Commentaires fermés sur Les dragons
  • La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels,  Les Amis Vinéens,  Les gémeaux de Saturne

    Lāthy

    On rencontre Lāthy dans “La servante de Lucifer”. C’est une jeune Vinéenne arrivée sur Terre il y a 2 400 000 ans. Placée jusqu’à tout récemment en léthargie, elle a biologiquement le même âge qu’Émilia (soit 14 ans). Elle est biovérificatrice au Centre de biotechnique souterrain des Vinéens et aide à la préparation du retour des siens vers Vinéa. Lāthy et Émilia se lient très vite d’amitié et c’est par elle que la jeune Écossaise va découvrir et appréhender le monde vinéen.

    Lāthy est de nature douce et calme et s’efface bien souvent derrière le caractère volontaire et affirmé de sa compagne. Mais elle cache en son cœur beaucoup de tristesse, notamment la perte de sa famille, restée sur Vinéa lors du grand cataclysme. Lāthy est également hantée par la douleur d’avoir commis une erreur lors de la réanimation de Lyorkā, ce qui a condamnée la jeune fille au sommeil éternel.

    Grâce à Yoko et Zarkā, son erreur va pouvoir être réparée et elle n’aura plus à veiller la jeune fille “en pleurant”… A la fin de l’histoire, Khāny nous révèle que pour préserver les forts liens qui unissent maintenant Lāthy et Émilia, les Vinéens rouvriront un accès qui permettra aux Terriens d’accéder directement aux bases vinéennes. Les deux jeunes filles pourront ainsi se revoir par la suite et conserver leur belle amitié (commentaire par Cyann).

    Commentaires fermés sur Lāthy
  • La Servante de Lucifer,  Les Amis Vinéens

    Lyorkā

    Lyorkā fait partie du groupe d’enfants ramenés jadis en léthargie de Vinéa. Lāthy a la charge de la réveiller, mais après une erreur de manipulation, cette dernière l’a condamnée au sommeil éternel. Bien que présente sur quelques cases à peine, Lyorkā joue un rôle crucial, car elle fera l’objet d’un pacte entre Yoko et la servante de Lucifer. En effet, Zarkā promettra de “réparer” la petite, monnayant en retour d’être ramenée dans la zone interdite (commentaire par Cyann).

    Commentaires fermés sur Lyorkā
  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le temple des immortels

    Zarkā

    Zarkā est un androïde qui se présente sous la forme d’une jeune fille aux cheveux ébouriffés et aux vêtements en lambeaux lorsque Yoko et Emilia la découvrent pour la première fois. Sa peau et ses cheveux violets suggèrent une origine proche des Vinéens, mais néanmoins dissemblable. Si elle a forme humaine et que l’ossature et la musculature de ses bras rappellent celles des humanoïdes, elle dispose d’un module auxquels sont reliés des fibres optiques en lieu et place de nos organes. Elle a besoin d’énergie et une plaquette, que l’on peut encastrer dans son avant-bras, semble jouer un rôle de ce côté. Zarkā est immortelle à sa manière. Elle a probablement été créée par le Seigneur Khār et elle est, à tout le moins, sensée le servir. Cependant, elle s’est révoltée contre ce dernier, sachant qu’il détruit toujours les androïdes à qui il a confié ses connaissances et ses pouvoirs entre deux séances de régénération. Son évasion de la « zone interdite » au XIII° siècle est partiellement un échec, car les moines de l’abbaye de Loch Castle la prennent pour une servante du diable en raison de son apparence et de son véhicule futuriste, et l’ont capturée pour l’enchaîner. Elle a la capacité de torturer les esprits à l’aide de rayons fulgurants émanant de ses yeux, et peut influencer les pensées d’Emilia par télépathie. Mais elle peut également restaurer l’équilibre de Lyorkā pour l’extirper de sa léthargie. Cette « fille d’en bas » dispose plus généralement d’une personnalité amnbiguë. Ses actions semblent être dictées par l’instinct de conservation, mais elle est prête à manipuler les autres pour parvenir à ses fins. Même au final, Yoko est hésitante à son égard à savoir que penser de ses intentions. En revanche, un lien particulier se crée entre Zarkā et Emilia, à la fois par gratitude et en raison de la gentillesse de cette dernière pour elle (commentaire par Pol).

    Commentaires fermés sur Zarkā