Le temple des immortels

Cette catégorie rassemble tous les éléments de l’album N°28, “Le temple des immortels”, soit les personnages, les engins, les décors et les cartes.

  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels

    Zhyttā

    D’une jolie couleur café au lait, Zhyttā est une petite androïde haute comme trois pommes au service du Seigneur Khār et dont le rôle consiste à surveiller les dragons. Elle chevauche son propre dragon, Balbok, qu’elle peut compresser ou décompresser à volonté, comme un fichier informatique. Elle peut même le porter en ornement sur son pectoral. C’est elle qui va mener Yoko et ses amis dans la grande crypte où se régénère “Lucifer” et n’hésitera pas à mettre sa vie en en danger pour le contrer et sauver Yoko, Émilia et Zarkā. À la fin de l’aventure, Khāny accorde protection et asile à Zhyttā et Balbok qui iront désormais vivre du côté de la base vinéenne souterraine. “Ma découverte à moi, c’est l’amitié d’Emilia et la protection de Yoko… J’avais tant besoin des deux…” nous a confié la petite gardienne de dragons sur le forum. Car bien qu’ayant un corps synthétique, la petite androïde n’en a pas moins des sentiments très humains, à l’image de bien des personnages de la série. Et “elle connaît le chemin”, selon les propos de Zarkā, pour ramener Terriens et Vinéens auprès de la servante de Lucifer dans une prochaine aventure… (commentaire par Cyann)

    Commentaires fermés sur Zhyttā
  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels

    Balbok

    Petit Balbok deviendra grand, pourvu que Zhyttā en décide ainsi. Il s’agit en fait d’un dragon synthétique que cette dernière peut compresser et décompresser à sa guise, tel un fichier informatique. Elle peut donc le garder, incognito, sur sa plaque pectorale qu’elle porte comme un bijou. Elle peut aussi le décompresser en petit format pour lui donner la taille d’un jouet, ou en plus grand format, soit à la taille d’un grand dragon dont elle peut se servir comme monture. Dragon cracheur de feu, il ne serait qu’un peu grossier, du moins selon les dires de Zhyttā. Balbok est en fait un « gentil petit dragon » adepte de câlins. Il semble d’ailleurs s’attacher tout particulièrement à Emilia (commentaire par Cherrydean).

  • La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels,  Les Amis Vinéens,  Les gémeaux de Saturne

    Lāthy

    On rencontre Lāthy dans “La servante de Lucifer”. C’est une jeune Vinéenne arrivée sur Terre il y a 2 400 000 ans. Placée jusqu’à tout récemment en léthargie, elle a biologiquement le même âge qu’Émilia (soit 14 ans). Elle est biovérificatrice au Centre de biotechnique souterrain des Vinéens et aide à la préparation du retour des siens vers Vinéa. Lāthy et Émilia se lient très vite d’amitié et c’est par elle que la jeune Écossaise va découvrir et appréhender le monde vinéen.

    Lāthy est de nature douce et calme et s’efface bien souvent derrière le caractère volontaire et affirmé de sa compagne. Mais elle cache en son cœur beaucoup de tristesse, notamment la perte de sa famille, restée sur Vinéa lors du grand cataclysme. Lāthy est également hantée par la douleur d’avoir commis une erreur lors de la réanimation de Lyorkā, ce qui a condamnée la jeune fille au sommeil éternel.

    Grâce à Yoko et Zarkā, son erreur va pouvoir être réparée et elle n’aura plus à veiller la jeune fille “en pleurant”… A la fin de l’histoire, Khāny nous révèle que pour préserver les forts liens qui unissent maintenant Lāthy et Émilia, les Vinéens rouvriront un accès qui permettra aux Terriens d’accéder directement aux bases vinéennes. Les deux jeunes filles pourront ainsi se revoir par la suite et conserver leur belle amitié (commentaire par Cyann).

    Commentaires fermés sur Lāthy
  • Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le temple des immortels

    Zarkā

    Zarkā est un androïde qui se présente sous la forme d’une jeune fille aux cheveux ébouriffés et aux vêtements en lambeaux lorsque Yoko et Emilia la découvrent pour la première fois. Sa peau et ses cheveux violets suggèrent une origine proche des Vinéens, mais néanmoins dissemblable. Si elle a forme humaine et que l’ossature et la musculature de ses bras rappellent celles des humanoïdes, elle dispose d’un module auxquels sont reliés des fibres optiques en lieu et place de nos organes. Elle a besoin d’énergie et une plaquette, que l’on peut encastrer dans son avant-bras, semble jouer un rôle de ce côté. Zarkā est immortelle à sa manière. Elle a probablement été créée par le Seigneur Khār et elle est, à tout le moins, sensée le servir. Cependant, elle s’est révoltée contre ce dernier, sachant qu’il détruit toujours les androïdes à qui il a confié ses connaissances et ses pouvoirs entre deux séances de régénération. Son évasion de la « zone interdite » au XIII° siècle est partiellement un échec, car les moines de l’abbaye de Loch Castle la prennent pour une servante du diable en raison de son apparence et de son véhicule futuriste, et l’ont capturée pour l’enchaîner. Elle a la capacité de torturer les esprits à l’aide de rayons fulgurants émanant de ses yeux, et peut influencer les pensées d’Emilia par télépathie. Mais elle peut également restaurer l’équilibre de Lyorkā pour l’extirper de sa léthargie. Cette « fille d’en bas » dispose plus généralement d’une personnalité amnbiguë. Ses actions semblent être dictées par l’instinct de conservation, mais elle est prête à manipuler les autres pour parvenir à ses fins. Même au final, Yoko est hésitante à son égard à savoir que penser de ses intentions. En revanche, un lien particulier se crée entre Zarkā et Emilia, à la fois par gratitude et en raison de la gentillesse de cette dernière pour elle (commentaire par Pol).

    Commentaires fermés sur Zarkā
  • Ingrid Hallberg
    L'Or du Rhin,  L'Orgue du Diable,  La Frontière de la Vie,  Le Feu de Wotan,  Le temple des immortels,  Les Amis Terriens

    Ingrid Hallberg

    Ingrid Hallberg est une jeune organiste de talent. Grande amie de Yoko, leur première rencontre fut pour le moins particulière. Victime d’une agression, Yoko la sauvera de la noyade avec l’ami Pol. Suivie par ses deux fidèles comparses, Yoko l’aidera dans une pénible affaire, soit découvrir la vérité concernant la mort de son père (L’orgue du Diable).

    D’abord sur les traces d’un orgue diabolique, on verra plus tard Ingrid dans La frontière de la vie où l’étrange anémie dont elle est victime conduira Yoko sur les traces d’un drame humain. Ensuite, elle entrainera à nouveau notre aventurière préférée dans une histoire rocambolesque ayant découvert un instrument de destruction dans une collection d’instruments de musique anciens (Le feu de Wotan). Ensuite, on la croise à nouveau dans L’or du Rhin, Yoko découvrant une inconnue victime d’une agression alors qu’elle lui rendait visite (commentaire par Cherrydean).

    On retrouve Ingrid Hallberg dans Le temple de immortel ou dans le château de Rheinsten, elle enregistre avec l’aide du trio, un récital au clavecin. Notons qu’à partir de cet album elles se tutoient.

  • La Servante de Lucifer,  Le maléfice de l'améthyste,  Le secret de Khāny,  Le Septième Code,  Le temple des immortels,  Les Amis Terriens,  Les gémeaux de Saturne

    Emilia Mac Kinley

    On laisse ici la parole à Emilia Mac Kinley elle même :

    Je m’appelle Emilia Mac Kinley. J’ai 14 ans ! Mon père est écossais et ma mère était russe… C’est elle qui m’a surnommée “Petrushka”. Ses amis russes m’ont gardé ce surnom et Yoko l’utilise pour me secouer… C’est en Amazonie et aux commandes de mon biplan que j’ai rencontré Yoko… On ne se quitte plus et je sais tout sur elle et elle tout sur moi…
    Je suis aux études dans un collège en Ecosse toute l’année. Mon père a deux avions; Un Catalina, avec lequel il transporte dans le ciel amazonien marchandises et passagers, et un biplan Steerman équipé de flotteurs, avec lequel il répand à la demande de l’insecticide sur les moustiques… Pour les vacances, je rejoins mon père en Amazonie et c’est moi qui m’occupe des moustiques… J’adore piloter.
    (…)Petrushka est le nom d’un ballet d’Igor Stravinsky dont voici l’histoire:
    Sur une fête foraine, dans un théâtre ambulant (genre guignol) Petrushka, un arlequin (marionnette) est amoureux de la ballerine… Hélas, celle-ci est sous le charme d’un maure (parfois soldat). Petrushka embête tant la ballerine que le maure se fâche et tue Petrushka. Alors celui-ci, du moins son fantôme, revint sur la fête foraine semer désordre et panique…
    Ma mère était violoniste soliste et emmenait en concert son petit personnage fétiche “Petrushka”… Quand je suis née, j’ai hérité de ce surnom, car j’étais devenue la “Petrushka” de ma mère. D’autant que j’étais très remuante… Yoko vous dira que je n’ai pas usurpé mon prénom…
    Le surnom de Petrushka est donné aussi au féminin à des poupées en chiffon… Il suffit d’y croire!
    Fin de citation.

    Emilia apparait dans Le septième code, et depuis, elle est inséparable de Yoko.

    Commentaires fermés sur Emilia Mac Kinley
  • Androïde / Non Humain,  La Porte des Âmes,  La Servante de Lucifer,  Le secret de Khāny,  Le temple des immortels,  Les Exilés de Kifa,  Les gémeaux de Saturne

    Myna

    Myna est un robot, qui jadis était un compagnon de jeux offert aux enfants de Vinéa pour les protéger, les guider et les instruire.
    Mais ceux-ci, étant trop intelligent, les Vinéens, s’en sont débarrassés, en les exilant sur Kifa, la ville satellite. Depuis Les Exilés de Kifa, Myna est un personnage récurent des aventures “vinéennes” 
     

    Commentaires fermés sur Myna