Androïde / Non Humain,  La Servante de Lucifer,  Le temple des immortels

Zarkā

Zarkā

Zarkā est un androïde qui se présente sous la forme d’une jeune fille aux cheveux ébouriffés et aux vêtements en lambeaux lorsque Yoko et Emilia la découvrent pour la première fois. Sa peau et ses cheveux violets suggèrent une origine proche des Vinéens, mais néanmoins dissemblable. Si elle a forme humaine et que l’ossature et la musculature de ses bras rappellent celles des humanoïdes, elle dispose d’un module auxquels sont reliés des fibres optiques en lieu et place de nos organes. Elle a besoin d’énergie et une plaquette, que l’on peut encastrer dans son avant-bras, semble jouer un rôle de ce côté. Zarkā est immortelle à sa manière. Elle a probablement été créée par le Seigneur Khār et elle est, à tout le moins, sensée le servir. Cependant, elle s’est révoltée contre ce dernier, sachant qu’il détruit toujours les androïdes à qui il a confié ses connaissances et ses pouvoirs entre deux séances de régénération. Son évasion de la « zone interdite » au XIII° siècle est partiellement un échec, car les moines de l’abbaye de Loch Castle la prennent pour une servante du diable en raison de son apparence et de son véhicule futuriste, et l’ont capturée pour l’enchaîner. Elle a la capacité de torturer les esprits à l’aide de rayons fulgurants émanant de ses yeux, et peut influencer les pensées d’Emilia par télépathie. Mais elle peut également restaurer l’équilibre de Lyorkā pour l’extirper de sa léthargie. Cette « fille d’en bas » dispose plus généralement d’une personnalité amnbiguë. Ses actions semblent être dictées par l’instinct de conservation, mais elle est prête à manipuler les autres pour parvenir à ses fins. Même au final, Yoko est hésitante à son égard à savoir que penser de ses intentions. En revanche, un lien particulier se crée entre Zarkā et Emilia, à la fois par gratitude et en raison de la gentillesse de cette dernière pour elle (commentaire par Pol).